qui sommes-nous?

Une brève description du projet
Tsena malalaka                

Lieu d'échange pour théologiennes africaines et européennes...                                

Des relations personnelles

Notre échange est issu de relations personnelles entre des théologiennes de pays européens et africains :
  • Nous avons le souhait de mieux connaître nos contextes de vie réciproques, nos traditions de foi et nos réalités d'Eglises
  • Nous sommes intéressées par un échange théologique
  • Nous envisageons de pratiquer une certaine solidarité spirituelle et matérielle.
Un espace ouvert
Nous avons donné à notre projet le nomTsena malalaka“, expression malgache qui signifie espace libre d’échange et de rencontre , cela fait penser à la place de marché. A l’idée d’être en relation se joint  l’image d’un espace ouvert au milieu, accessible à toutes celles qui veulent apporter quelque chose aux autres et en recevoir d'elles. C'est une sorte de "troc" des idées, des réflexions, des expériences, des recherches... dans cette place, il y a aussi à la possibilité que des structures de relation et des modes d’échange s’étant établis à travers l’histoire (de colonisation, du patriarchat...), puissent se transformer, se réinventer, trouver une nouvelle liberté.

Un village avec des cabanes

Nous avons encore élargi notre imaginaire en considérant l'espace libre d'échange et de rencontre comme se trouvant au milieu d'un village avec ses différentes cabanes. Chaque cabane héberge  une certaine thématique, réunit un groupe de personnes ayant le même intérêt. Nous parlons de cabanes, parce que ce sont des constructions légères, faciles à être construites, déconstruites, et déplacées, si besoin est. Elles s’adaptent aux mouvements. (voir cabanes)

  Quelques caractéristiques                                   

Tsena malalaka“ en tant qu’espace ouvert a tout de même quelques caractéristiques. (Il n’existe pas d’espace sans délimitation.)
  • Nous échangeons entre théologiennes, car nous voulons inclure des perspectives spécifiques de femme. 
  • Nous échangeons entre théologiennes chrétiennes, estimant qu’il est important d’approfondir et d’enrichir notre identité chrétienne en face des différences dénominationelles, culturelles et sociales.    
  • Nous voulons pratiquer un échange entre théologiennes chrétiennes africaines et européennes, car c’est ainsi que nous avions commencé. On verra la suite.    
  • Quant aux caractéristiques il n'y a pas de règle sans exception...

Retournez à la première page et découvrez les autres rubriques. Ou bien allez à la page:
Le projet: description complète